Skip to content

Participe Présent

L’Aloe Vera : toute une pharmacie en pot

L’Aloe Vera est une véritable merveille de la botanique, dont l’usage remonte à des millénaires. Les écrits d’Hippocrate, Aristote et autres illustres savants vantent ses vertus thérapeutiques, déjà connues de civilisations plus anciennes, comme en témoigne par exemple la représentation de l’Aloe sur un temple égyptien datant de 4000 avant Jésus-Christ. Vénéré comme « plante de l’immortalité » par les Egyptiens, l’Aloe Vera était offert lors des cérémonies funèbres.

Il existe de nombreuses variétés d’Aloes de par le monde, mais toutes ne sont pas dotées de propriétés médicinales. C’est dans l’Aloe Barbadensis Miller, communément appelé Aloe Vera que la recherche a identifié 80 éléments nutritionnels et 150 substances actives agissant en synergie. Ainsi, c’est essentiellement l’effet de la combinaison des différentes substances de l’Aloe Vera qui rendent ses propriétés si exceptionnelles.

« Quatre végétaux sont indispensables à la vie de l’homme: le blé, la vigne, l’olivier et l’aloès. Le premier te nourrit, le second te réjouit le cœur, le troisième t’harmonise et le quatrième te guérit » Christophe Colomb

Composition

Les feuilles charnues de l’Aloe Vera contiennent un gel translucide riche en:

  • vitamines (A, B1, B2, B3, B6, B12, C et E) qui agissent en symbiose dans divers domaines (stimulation du système immunitaire, formation du sang, régénération de la peau et des muqueuses,…);
  • minéraux (calcium, cuivre, zinc, fer, magnésium, manganèse,…) essentiels à l’équilibre de l’organisme humain et au bon fonctionnement du système nerveux;
  • enzymes participant aux processus métaboliques, dont la digestion des glucides et des lipides;
  • acides aminés essentiels (que l’organisme ne peut fabriquer lui-même) et secondaires (que l’organisme synthétise au moyen des acides essentiels).

Sphères d’action

C’est dans le domaine de la dermatologie que les propriétés thérapeutiques (apaisantes, purifiantes, antiseptiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes, astringentes…) de l’Aloe Vera sont les plus reconnues. Le gel contenu à l’intérieur des feuilles apaise les brûlures, les coups de soleil, les piqûres d’insectes, réduit efficacement l’eczéma, l’acné, les cicatrices, et est également utilisé pour le traitement des aphtes, de l’herpès et des verrues. Son action est similaire sur les muqueuses du système digestif qui bénéficieront de son effet nettoyant, calmant, anti-inflammatoire, rééquilibrant.

Sous forme de jus (la pulpe à l’intérieur des feuilles est comestible), l’Aloe Vera dévoile des bienfaits nutritionnels toniques, renforçant les défenses immunitaires affaiblies et procurant un sentiment accru d’énergie aux organismes fatigués.

« Vous me demandez quel est le secret des forces qui me soutenaient au cours de mes longs jeûnes, eh bien ce fut ma foi inébranlable en Dieu, ma vie simple et frugale et l’aloès dont je découvris les bienfaits dès mon arrivée en Afrique du Sud, dans les dernières années du siècle »

Extrait d’une lettre de Gandhi à Romain Rolland

Outre le gel, la partie externe des feuilles produit un résidu jaune collant, appelé le latex d’Aloe. Celui-ci a des propriétés différentes du gel et ne doit pas y être mélangé (on retirera donc l’enveloppe verte pour ne conserver que la partie translucide de la feuille). Il contient des aloïnes qui confèrent à la plante de trop puissantes propriétés laxatives que pour en recommander l’usage de manière indifférenciée.

Un allié de la beauté au quotidien

L’essayer, c’est l’adopter! Avec ses propriétés hydratantes et nutritives, le gel d’Aloe Vera favorise la régénération cellulaire épidermique, débarrasse la peau de ses cellules mortes et résorbe les rides. Il stimule la production de collagène, lui donnant un effet tenseur.

Pourquoi diable aller dépenser une fortune en cosmétiques chimiques quand la nature offre toutes ces qualités à un coût dérisoire?

Il suffit de couper à la base une feuille extérieure de votre Aloe Vera, et d’extraire le gel d’un morceau de celle-ci. Le reste de la feuille se conserve plusieurs jours à l’air libre, de sorte qu’il peut être réutilisé les jours suivants.

En pratique

Dès les gelées printanières passées, l’Aloe Vera se plaît en pot à l’extérieur et nécessite très peu de soin ou d’arrosage. Il passera l’hiver en serre ou dans une pièce lumineuse et bien aérée. Parmi ses multiples vertus, l’Aloe Vera a également la propriété d’être une plante dépolluante d’intérieur. On n’utilisera donc que les feuilles d’une plante qui s’est développée à l’air sain.

Si vous n’avez pas la possibilité d’en cultiver à la maison, renseignez-vous dans votre magasin bio: certains proposent de belles grandes feuilles entières d’Aloe Vera.

La récolte se fait au fil des besoins, en commençant par les feuilles extérieures. Pour l’usage interne, on débarrassera les lamelles de feuilles de la peau. Les morceaux translucides peuvent être consommés comme tels (idéalement à jeun pour en retirer tous les bienfaits), ou mixés dans un smoothie. En usage externe, on coupera les tranches de feuille dans la longeur de manière à appliquer sur la peau l’intérieur de la plante.

Quelques références bibliographiques:

- Aloe Vera: Remède naturel de légende, Alasdair Barcroft et Alain Crepy
- Découvrez les vertus de l'Aloe Vera, Philippe Chavanne, Editions Aspen
- L'Aloe Vera, plante magique multi-usages, BIOinfo n°159
- 200 aliments qui vous veulent du bien, Jean-Marie Delecroix
- National Center for Complementary and Integrative Health (NCCIH): https://nccih.nih.gov/health/aloevera
- Aloe vera in dermatology: a brief review, A. Feily, MR Namazi