Skip to content

Participe Présent

Les bonnes habitudes santé des Ecossais

Les premiers jours de cette année 2017 s’ouvrent à moi et ma petite famille en Ecosse, où nous savourons le bonheur de retrouver des amis très chers à nos cœurs. À côté des longues soirées à défaire et refaire le monde, des joyeuses escapades et des moments d’émerveillement face à la nature sauvage, je n’ai pu m’empêcher d’explorer sous ma loupe de ‘naturopathe en herbe’ les bonnes habitudes santé des Écossais.

Petit tour d’horizon de ce qui fait la vigueur de ces robustes statures…

Qu’il pleuve ou qu’il vente, on sort!

Le climat écossais peut s’avérer aussi sauvage que ses paysages, mais il faut bien plus que bourrasques de vent, pluie battante ou neige pour empêcher les autochtones de vivre au dehors. Cette culture de la vie au grand air (qui plus est d’une grande pureté) et du sport constitue probablement l’un des plus grands atouts santé de l’Ecosse.

C’est un lieu commun de souligner l’importance d’une activité physique régulière, qui agit aussi bien sur le bien-être physique qu’émotionnel. Il serait impossible de dresser une liste exhaustive de ses bénéfices tant ceux-ci sont vastes.

Rappelons par exemple que le sport a des effets positifs sur le système cardiovasculaire : il diminue la tension artérielle et les risques d’infarctus, en augmentant la force et le fonctionnement du cœur. Il stimule le cerveau, augmente les capacités respiratoires et réduit globalement l’évolution de facteurs responsables de maladies chroniques comme le diabète, l’ostéoporose ou certains cancers. En un mot on pourrait dire que l’activité physique régulière et modérée ajoute des années à la vie, et de la qualité à celles-ci.

Le sport véhicule également des valeurs. Les spécialistes de psychologie du sport disent du rugby, largement pratiqué en Ecosse dès le plus jeune âge, qu’il développe les valeurs d’entraide, de respect, de coopération et de…sens de la fête (voir Yvan Paquet et Roberta Antonini-Philippe, Psychologie du sport en 22 fiches, Broché).

La douche écossaise

Bon, j’avoue…je n’ai pas été vérifier si cette habitude était toujours largement répandue, mais comment évoquer les bonnes habitudes santé des écossais sans mentionner la douche du même nom? Et de quoi s’agit-il au juste?

Pour les tempéraments restés proches du viking, c’est tout simplement la douche à l’eau glaciale. Pour les ‘juste un peu moins téméraires’, c’est quelques minutes de douche froide après s’être lavés sous l’eau chaude.

«If you can’t do something uncomfortable and difficult for 5 minutes in the shower, how the hell are you going to do something uncomfortable or difficult in real life?» Joel Runyon

Les vertus de la douche écossaise sont innombrables. En voici quelques-unes:

Elle est détoxifiante: en réaction au froid, le corps cherche à ne pas perdre trop de chaleur et à concentrer celle-ci dans les organes vitaux: les vaisseaux sanguins se contractent et la circulation se fait plus intense à l’intérieur des organes. Mieux irrigués, ceux-ci reçoivent plus d’oxygène et de nutriments, et évacuent également plus de toxines.

Elle favorise le bien-être: outre le sentiment de confiance en soi que développe le fait de relever ce petit défi quotidien, l’exposition au froid stimule la production d’endorphines -qui procurent un sentiment euphorique et diminuent douleur et stress- et de noradrénaline, un neurotransmetteur important pour l’attention, les émotions, le sommeil, le rêve et l’apprentissage.

Elle stimule l’immunité:  jour après jour, sous l’effet du froid, le corps augmente son métabolisme et les lymphocytes, cellules de l’immunité.

La douche écossaise améliore l’état de la peau en resserrant ses pores. L’effet anti-inflammatoire du froid agit efficacement sur les problèmes de peau type eczéma. Il ralentit la production des radicaux libres ainsi que le vieillissement cutané.

Petit déjeuner sain et nourrissant

Nous avons l’image de l’English breakfast digne de nourrir une équipe de XV du Chardon: saucisses grillées, bacon, œufs, haricots blancs sauce tomate, toasts grillés tartinés de marmelade à l’orange, etc.. Si ce petit-déjeuner est effectivement apprécié outre-Manche, il est loin de constituer une habitude quotidienne. Aux tablées matinales, on trouve plus régulièrement le porridge, élaboré très simplement à partir de flocons d’avoine et de lait (animal ou végétal) ou d’eau (façon Jamie Oliver), garni de fruits, graines ou noix.

Les flocons d’avoine contiennent de nombreux antioxydants, sont bien équilibrés en acides gras essentiels, sont riches en fibres, en protéines, en fer, en phosphore, en magnésium et en manganèse, ce qui en fait d’extraordinaires alliés santé.

Comparativement à un petit-déjeuner composé de pain blanc ou viennoiseries, les flocons d’avoine présentent un risque d’hypoglycémie réactive bien moindre. Le coup de barre ou le petit creux de fin de matinée se présentent plus rarement avec un bol de porridge, à moins qu’on ait généreusement garni celui-ci de chocolat ou de sucre!

Une inclination naturelle à la gentillesse

Est-ce pour tempérer la rudesse du climat ou les longues heures d’obscurité en hiver…la bienveillance semble coller à l’identité écossaise comme le sporran au kilt. Peut-être, me concéderez-vous, mais en quoi serait-ce une « bonne habitude santé »?

Allons donc, éloignons-nous de cette croyance qu’être « gentil », c’est être faible, s’effacer servilement : se montrer bienveillant, c’est excellent pour la santé! Le lien est aujourd’hui établi entre la gentillesse pratiquée au quotidien et la perception du bonheur. Au niveau physiologique, la bonté réduit la sécrétion du cortisol, une des hormones du stress, et stimule la production de sérotonine, neurotransmetteur qui équilibre les émotions en agissant notamment sur l’anxiété, l’angoisse, voire la dépression.

Dans son livre « Plaidoyer pour l’altruisme » Mathieu Ricard cite diverses études et témoignages démontrant que les personnes altruistes sont en meilleure santé, font preuve de plus d’enthousiasme face à la vie, se sentent intérieurement riches et sont moins sujettes à la dépression.

*   *   *

Vous rendre en Ecosse ne fait pas partie de vos projets à court terme? Qu’à cela ne tienne! Pourquoi ne pas amener un peu plus d’Ecosse dans nos vies?

J’en connais qui applaudiront d’emblée la proposition, pour des raisons peut-être un peu plus…tourbeuses!